Web-développeurs amateurs ou non que nous sommes, nous devons mettre à jour nos pages à internet afin qu'ils soient lisibles, et qu'ils respectent au mieux la charte graphique que l'on a élaboré, pour tous les navigateurs internet existants. Néanmoins, des navigateurs internet, il n'y a pas qu'un seul (heureusement d'une part), mais bien une belle panoplie, et chacun d'entre eux ne respecte pas forcément aussi bien les normes établis par le W3C.
En tête de file, on retrouve les navigateurs issues de la famille Microsoft, qui portent le nom d'Internet Explorer, puis des navigateurs utilisant le moteur Gecko, dont le challenger Firefox, ceux utilisant le moteur KHTML tels que Safari ou Konqueror, et finalement on retrouve Opera qui utilise son propre moteur. Bref, le web-développeur doit faire marcher tout le site web qu'il a conçu sur tous ces différents moteurs qui interprètent de façon différente le code.

Il y a surtout du vécu dans le billet que je vais écrire, puisque moi-même, hier, j'ai remarqué que le site était loin d'être lisible sur IE6, bien que mes tests sur IE7 étaient assez satisfaisants. Aujourd'hui, le site passe plus ou moins bien sur IE6, bien que je suis globalement déçu de mes portages.

Pour compliquer le tout, chacun de ces navigateurs ne sont pas utilisés sur Internet à parts égales, certains navigateurs sont donc prioritaires, néanmoins, les données sont assez floues, et on a aucune statistique sur des sites aussi bien utilisé par les avertis que par les débutants (tel que Google).

Quelle solution ?

Le dilemme est le suivant, à part de quel part de marché le navigateur concentre, pourra-t-on négliger, ou accorder moins d'attention à ce même navigateur ? Enfin, il est aujourd'hui assez difficile de négliger un navigateur, puisque l'on est en plein changement des habitudes de surf. Mais dans quelques années, si le CSS3 arrive, les nouveaux navigateurs seront gérés ses propriétés, quant aux anciens, il ne le pourront pas, devra-t-on arriver à une période où chaque web-développeur devra faire des feuilles de style spécifique à chaque navigateur ?

Est-ce là la solution, systématiser le fait que chaque navigateur doit avoir son style approprié ? Il faut l'avouer que le métier de web-développeur ne serait pas de tout repos, et c'est pourtant la seule solution valide, au même titre qu'il existe des versions spéciales pour les appareils mobiles, comme on le voit avec Google Mobile.

Enfin, quant à moi, je me pose la question au fait d'une telle différence de l'interprétation des normes, je ne comprends pas vraiment pourquoi des normes édictés par le W3C sont plus ou moins respectés par les navigateurs. Est-ce là une mauvaise écriture des normes, ou simplement des développeurs qui ne font pas le maximum pour les respecter ? C'est comme si l'encre utilisé par nos stylos plumes n'étaient jamais de la même couleur.