L'ivresse au volant est un grand fléau partout dans le monde, les mesures draconiennes que se donnent les autorités pour tenter de dissuader les personnes de conduire sont de plus en plus contraignantes. Pourtant, c'est encore une fois la philosophie des conducteurs qui est jeu. Comme pour le domaine de la pollution, les seules baisses notables du taux de CO2 dans le domaine des transports ne sont pas venues par un changement brutal des comportements, mais bien par l'apparition du pot catalytique.
Quoi qu'il en soit, les constructeurs de voitures s'intéressent aujourd'hui au problème de l'alcool au volant. En ce sens, nous avions l'occasion de voir le constructeur suédois Volvo obliger le conducteur à se faire tester son taux d'alcoolémie avec un système incorporé dans la ceinture de sécurité pour démarrer le moteur du véhicule. Mais Nissan a développé un nouveau concept-car assez impressionnant, avec un détecteur d'alcool intégré...

Nissan et leur voiture anti-alcoolo

Boite de vitesse intelligente - REUTERS/HandoutTout se passe au Japon, Nissan a présenté ce concept-car qui signale l'ivresse du conducteur par des sons de cloche, et des voix en japonais et en anglais conseillant au conducteur de s'arrêter et de se reposer.
Pour déterminer si le conducteur est ivre, il utilise tout un système de capteurs présents dans tout l'habitacle de la voiture. Ainsi, l'odeur, la sueur, et l' inconscience du conducteur sont mises à l'épreuve, si ces symptômes sont détectés, plusieurs avertissements sonorisés sont diffusés, et dans le cas où le conducteur continuerait de vouloir rouler, l'allumage du moteur serait bloqué.
Par exemple, un de ces détecteurs est implanté sur la boite de vitesse, et peut repérer instantanément la présence d'alcool à travers la transpiration de la paume de la main du conducteur lorsqu'il tente d'allumer le moteur.

Tout ceci se fait avant l'allumage du moteur, on peut alors penser les autres conducteurs ne seront pas surpris par une voiture qui s'arrête subitement sur une route.

Reconnaissance faciale - REUTERS/HandoutLes détecteurs d'odeur et de sueur sont prioritaires dans la démarche du système, mais dans le cas où ces signes ne seraient pas présents, la voiture utilisera la reconnaissance faciale (notamment avec le scintillement des yeux grâce à une caméra). De plus, dans cette même voiture, si on détecte de la somnolence, la ceinture de sécurité va se tendre encore plus, pendant qu'un autre système vérifiera que le conducteur reste bien sur sa ligne et qu'il ne déborde pas sur la chaussé extérieure.

Toutes ces innovations sont vraiment intéressantes, mais ils sont toujours au stade de concept-car.

Je vous incite à voir la vidéo (Si cela ne marche pas sur Firefox, tentez avec IE) pour observer concrètement comment ces systèmes se coordonnent.

Gageons que Renault fasse jouer son alliance avec Nissan pour nous offrir ce système intelligent dans quelques années.

Source : Reuters.com

Enfin, je trouve cela assez dommage d'être arrivé à un stade où nous sommes obligés d'attendre que ce soit les constructeurs qui innovent, et non les utilisateurs qui changent leurs habitudes.